VIVRE SA VIE CHEZ SOI

En tant que personne handicapée, Vivre sa vie « chez soi » quel que soit son lieu de résidence:
CHOIX, LIBERTE ET DIGNITE

(Ceci est le résumé d’un message dans un mémorandum, que le journal LE NOYAU – Avril 2019 – propose de porter ensemble).

A l’initiative de EVA ( ASBL Ensemble pour une Vie Autonome), plusieurs associations se sont regroupées pour porter un message fort afin que toute personne en situation de handicap quels que soient son âge, sa déficience, son degré de déficience et son lieu de résidence, puisse faire de réels choix de vie.

 

 

 

 

 

La Wallonie et la région Bruxelles-Capitale se sont dotées au fil des années de divers dispositifs de soutien et d’accompagnement aux personnes en situation de handicap. Or l’ensemble de ces aides ne permettent pas toujours de réels choix de vie. Premiers constats:

  • Il persiste un manque de solutions variées et adaptées pour les besoins des personnes en situation de handicap
  • Souvent le lieu de vie ne résulte pas du choix individuel de la personne handicapée
  • L’insuffisance des aides financières individuelles et le mode de fonctionnement institutionnel ne permettent pas d’envisager la réalisation d’un projet de vie
  • Les aidants proches restent les premiers prestataires de soins et subissent une discrimination par association (exemple perte de revenu-emploi)
  • L’absence d’une connaissance suffisante des besoins réels empêche les Pouvoirs Publics de construire une stratégie digne de ce nom.

Cependant l’Etat belge a ratifié le 2 juillet 2009 « la convention des Nations Unies relative aus Droits des Personnes Handicapées » (CDPH). Par cette ratification, l’Etat belge s’oblige à mettre en oeuvre de façon progressive les droits protégés par cette Convention.

L’article 19 de la Convention « autonomie de vie et inclusion dans la société » indique précisément que :

Toute personne handicapée a le droit de vivre dans la société, avec la même liberté de choix que les autres personnes.

Des mesures efficaces et appropriées seront prises pour faciliter aux personnes handicapées la pleine jouissance de ce droit et leur pleine intégration et participation à la société, notamment en veillant que :

  1. Les personnes handicapées  aient la possibilité de choisir, sur la base de l’égalité avec les autres, leur lieu de résidence et où et avec qui elles vont vivre et qu’elles ne soient pas obligées de vivre dans un milieu de vie particulier.
  2. Qu’elles aient accès à une gamme de services à domicile ou en établissement et autres services sociaux d’accompagnement, y compris l’aide personnelle nécessaire pour leur permettre de vivre dans la société et de s’y intégrer et pour empêcher qu’elles ne soient isolées ou victimes de ségrégation.
  3. Que les services et équipements sociaux destinés à la population générale soient mis à la disposition des personnes handicapées sur la base de l’égalité avec les autres, et soient adaptés à leurs besoins

LE NOYAU a décidé de soutenir l’action de l’association EVA et de signer le Mémorandum.

Comalso est de tout coeur avec eux.

Voici 2 témoignages de personnes cérébro-lésées:

Un aidant proche d’une personne atteinte du Locked in syndrome témoigne : « Des personnes « encore jeunes », avec un grave handicap sont parquées dans des maisons de repos pour personnes âgées car notre pays ne sait pas les héberger décemment ».

Une personne souffrant des séquelles d’un grave accident vasculaire cérébral il y a une dizaine d’années a la chance de pouvoir continuer à vivre chez elle, entourée de son mari et de ses enfants et elle nous dit : « Toute personne souffrant d’un handicap devrait avoir le droit de vivre sa vie CHEZ SOI . « Parquer » ces personnes handicapées dans des institutions ou des maisons de repos pour personnes âgées et faire preuve d’un manque de respect de la dignité de la personne ! ».

Avec les élections devant la porte, c’est le moment de transmettre nos
préoccupations et d’interpeller les acteurs du monde politique sur leurs engagements concernant la construction d’une société inclusive, égalitaire, émancipatrice et solidaire.

L’équipe de Comalso