Dénonciation de la convention R/2015-2017Verbreking van de Conventie R/2015-2017Denunciation of the Agreement R/2015-2017

« Depuis 1992, les unions professionnelles des logopèdes francophones

 et néerlandophones …

 

… négocient régulièrement des conventions avec les organismes assureurs.
Ces conventions permettent l’établissement d’une nomenclature des soins qui ouvre le droit à un remboursement pour de nombreuses pathologies.

Depuis le début, les unions professionnelles des logopèdes demandent la prise en compte et la concrétisation de nouvelles initiatives en relation directe avec les besoins.

  1. Introduction dans notre nomenclature d’une nouvelle pathologie : le LIS (Locked In Syndrome)
  2. Simplification de la procédure administrative (suppression de la prescription du bilan initial)
  3. Indemnisation des déplacements
  4. Octroi d’une prime à l’informatisation (logiciel de gestion, plate-forme e-Heath, …)
  5. Obtention du statut social
  6. Revalorisation des honoraires. 

Depuis le départ, les unions professionnelles des logopèdes travaillent sans relâche pour l’amélioration de la qualité de leur travail. 

  1. Adaptation des bilans et des traitements en lien avec l’EBP (Evidence Based Pratice)
  2. Sélection des épreuves et tests les plus pertinents en collaboration avec des scientifiques pour établir un diagnostic différentiel.
  3. Mise en place de normes de cabinet
  4. Réformes successives de la nomenclature
  5. Formation continue en lien avec l’accréditation. 

Depuis de nombreuses années, même si nous avons –en 23 ans de négociations– obtenu quelques avantages, la plupart de nos propositions et de nos revendications sont rejetées quasi systématiquement.

En 2014, les unions professionnelles des logopèdes ont encore voulu y croire et ont signé une nouvelle convention avec le projet d’une réforme de la nomenclature qui permettrait, sans augmentation de budget –exigé par l’INAMI–, une redistribution de celui-ci en accord avec l’evidence based practice.
Nos partenaires, les organismes assureurs, acceptent de nous octroyer quelques broutilles alors que les autres prestataires de soins, eux, ont obtenu une très grande partie de ce qu’ils avaient demandé : le statut social, une augmentation des honoraires et des primes diverses. Nous demandions pourtant la même chose.
 !

Pour nos patients et nous-mêmes,
c’est indécent ! C’est intenable ! Ça suffit !

A l’unanimité avec nos membres présents à l’assemblée générale extraordinaire de ce 27 octobre, nous avons dénoncé la convention.

N’hésitez pas à partager cette information alarmante en expliquant les enjeux auxquels les logopèdes et les patients sont et seront confrontés.

Nous ne manquerons pas de vous tenir informés par newsletter(s). »

Communiqué officiel reçu de l’UPLF
(Union professionnelle des Logopèdes Francophones)

L’équipe de COMALSO
tenait à vous tenir au courant !