PLAN AUTISME

PLAN AUTISME,

Des études scientifiques ont prouvé qu’il est extrêmement important de prendre, le plus tôt possible, en charge toute personne souffrant d’autisme.  « LA SITUATION EN Belgique…L’autisme a été reconnu comme un handicap spécifique en 1994 par la Communauté Flamande et en 2004 par la Communauté Française de Belgique.

La création par l’INAMI des premiers Centres de Référence pour l’Autisme (CRA) en 2005 a confirmé l’urgence de poser un diagnostic précis dès le plus jeune âge, mais aussi d’orienter les enfants vers des services spécialisés.

Hélas, ceux-ci font gravement défaut, plus particulièrement en Région wallonne et à Bruxelles.

La Fédération Wallonie-Bruxelles manque aussi cruellement de professionnels formés à l’approche comportementale et aux méthodes d’intervention éducatives spécifiques associées.

En outre, le partage des compétences parmi les différentes entités de l’Etat belge ne facilite pas la cohérence ni la continuité de la prise en compte des personnes avec autisme tout au long de leur vie.

C’est pourquoi les associations de parents et de défense des droits des enfants et des personnes handicapées alarmées par l’écart entre les besoins de la population et la carence des services estiment indispensable d’élaborer un « Plan Autisme » adressé à tous les niveaux de pouvoir. »  Extraits trouvés dans  l’article : http://plan-autisme.be/

COMALSO a rencontré il y a quelque temps, Isabelle Garnier, la maman d’Heather. Heather est une adorable petite fille qui souffre malheureusement d’autisme. Au moment de notre rencontre, sa maman nous avait contactés car Heather avait 3 ans et ne parlait pas.

Depuis lors, Heather a fait beaucoup de progrès grâce diverses stimulations : logopédie adaptée à ses difficultés, le soutien d’inforautisme, méthode ABA …

Mais toutes ces stimulations ont un sérieux coût et Isabelle se bat pour que les instances Belges reconnaissent la nécessité de ces stimulations et envisagent un budget pour soutenir les familles au niveau du remboursement de ces frais nécessaires au développement de leur enfant souffrant d’autisme afin que celui-ci est un maximum de chance de s’intégrer dans la société.

Cette année en avril 2014 une délégation d’INFORAUTISME et Isabelle ont rencontré  la Ministre de la Santé Madame Laurette ONKELINX qui leur a promis de libérer un budget de 300.000€ au bénéfice du PLAN AUTISME. http://www.7sur7.be/7s7/fr/1522/Societe/article/detail/1782276/2014/01/27/Onkelinx-s-engage-a-concretiser-le-Plan-autisme.dhtml

Cependant, suite aux élections de juin 2014, le poste de Ministre de la Santé est passé dans les mains de Madame Maggie de BLOCK

Ce mardi 16 décembre dernier Isabelle (la maman d’Heather) a rencontré la nouvelle Secrétaire d’Etat aux personnes handicapées Elke Sleurs.

Madame Elke Sleurs lui a appris que l’enveloppe des 300.000€ promis avait disparu et que dès lors pour l’instant rien n’était prévu pour les personnes autistes!

Suite à une interview d’Isabelle désespérée, une page complète a été consacrée à l’autisme et à son appel à l’aide auprès de notre Ministre de la Santé!

(La Meuse, Sud Presse : La Nouvelle Gazette ). http://www.lameuse.be/1172938/article/2014-12-18/isabelle-se-bat-pour-les-enfants-autistes-a-la-louviere-des-mamans-se-prostituen

De plus Isabelle a lancé un appel lors du Journal du 17 décembre 2014. Vous trouverez ci-dessous le lien (voir à la 23 ième minute 19 secondes)

http://www.antennecentre.tv/www/journal_du_18_d_eacute_cembre_2014-79864-999-226.html

Le combat d’Isabelle nous le reconnaissons bien car depuis plusieurs années Comalso entend les mêmes difficultés auprès de l’entourage des personnes muettes (de naissance, par maladie ou accident). Qu’il s’agisse d’enfants, d’adultes ou de personnes âgées il est extrêmement difficile, dans la plupart des cas, de leur obtenir des droits au remboursement logopédique. Très souvent ils sont évalués comme ayant une déficience mentale ! vous-même, comment pourriez-vous répondre de manière efficace s’il vous était impossible de parler, d’écrire et de lire ???

Les instances officielles exigent auparavant que ces personnes prouvent leurs capacités mais en avoir l’outil et les stimulations adéquates ! Il faudrait procéder à l’inverse !!!

Tout d’abord leur donner les moyens en leur fournissant l’outil adéquat et les stimulations dont ils ont besoin afin de leur donner le maximum de possibilités de développer leurs capacités.

Seulement après une bonne période contrôler l’impact que cet outil et les stimuli leur ont apporté. Nous sommes certains que les résultats seraient nettement meilleurs et qu’un très grand nombre de ces personnes en situation de handicap pourraient se réintégrer dans notre société.

L’équipe de Comalso

Catégorie : Uncategorized