CONCEPT JEU

Jeu CONCEPT, plus qu'un jeu.JEU CONCEPT c’est plus qu’un jeu, c’est un… concept!
Plus besoin de parler pour COMMUNIQUER !
 Dans Concept, le seul moyen pour communiquer est d’utiliser des icônes/pictogrammes universels et de les associer entre eux…Vous verrez, il ne faut pas forcément parler pour communiquer !
Pour Comalso ce jeu évoque le système MINSPEAK et la POLYSEMIE       (CAA / AAC)!

Concept en deux mots – Concept est un jeu que vous comprendrez dès la première seconde où l’on vous présentera un premier défi.

Allez, je commence:
Je pose un point d’interrogation sur l’icone « goutte d’eau »: on cherche un liquide.
Je pose ensuite un cube sur l’icone « aliment » et un sur l’icone « blanc ».
Un liquide… alimentaire… blanc… c’est du lait tout simplement!

Voilà, vous avez déjà compris. Dans Concept, le but est de faire trouver un peu de tout aux autres joueurs:
Un objet, une personne, un aliment, un film, une émission de télévision etc…

UneUne centaine d’icones vous permettent de tout décrire.
Elles reflètent l’énorme travail de développement et d’ajustement des auteurs et de l’éditeur.

Il est possible de faire des accociations plus sophistiquées.

Par exemple, je pose le point d’interrogation sur un « transport marin », puis j’ajoute les indices « long » (je peux mettre deux cubes pour suggérer qu’il est très long),
« vers le bas », « mort » (beaucoup de cubes pour dire beaucoup de morts).
Un long bateau qui s’enfonce avec beaucoup de victimes…
vous me dites le Titanic. Bravo!

Mieux encore: on peut aussi décrire des sous-concepts pour aider à découvrir un concept principal plus compliqué.
C’est pourquoi il y a d’autres pions de différentes couleurs.
Par exemple, je pose le point d’interrogation sur « homme », « réel » (contrairement à « fictif »), « cinéma ».
On se dit que l’on cherche peut-être un acteur ou un réalisateur.
Ensuite, je crée le sous concept du Titanic que je viens de décrire juste avan

C’est incroyable, mais on peut faire découvrir pratiquement tout avec Concept.

D’accord, mais comment on joue plus précisément?
Alors pratiquement, les concepts à faire deviner sont proposés sur des cartes.
Il y a un gros tas de cartes dans la boîte de jeu, avec des défis faciles, moyens et difficiles.
A vous de choisir dans quelle catégorie vous souhaitez jouer.

A chaque tour de jeu, on désigne deux joueurs qui s’allieront pour faire deviner un concept aux autres joueurs.
Petit à petit, les deux « concepteurs » posent les pions sur le plateau de jeu.
L’ordre dans lequel ils posent les pions peut raconter une histoire.
Ils peuvent même poser certains cubes en réaction aux suggestions des autres joueurs.

Par exemple, si un concepteur pose des cubes sur « animal » et « petit », un joueur pourrait demander « un mammifère, un chien? ».
En réaction, le concepteur peut ajouter un ou deux cubes sur « petit » pour précier qu’il est très petit.
Il décrit peut-être un insecte.

En terme de communication orale, les concepteurs peuvent juste dire oui, non ou hésiter, mais ils ne peuvent pas donner d’autres indices hors plateau.
Il n’y a pas de temps limite, Concept n’est pas un jeu stressant.

Le verdict – Concept est un jeu hors norme, un OLNI (objet ludique non identifié).
C’est un jeu que l’on peut jouer à très peu de joueurs ou très nombreux. Ca marche dans tous les cas.

C’est un jeu que l’on peut jouer aussi longtemps qu’on le souhaite, parce que la limite des 12 cartes est là pour donner une idée, mais rien n’oblige à vous y tenir.
Plus fort encore, c’est un jeu que vous pouvez rejoindre ou quitter quand bon vous semble, car au final les points importent peu, c’est le plaisir du défi qui compte.

C’est un jeu que vous pouvez jouer entre adultes, mais aussi avec des ados.
Le rôle de concepteur n’est pas simple pour tous les enfants, mais deviner est beaucoup plus accessibles pour autant que vous choisissiez des défis adaptés.

C’est un jeu qui a une durée de vie illimitée, parce que vous pouvez aussi jouer sans les cartes et faire deviner des concepts de votre propre cru.
Il est bluffant de voir à quel point on peut décrire des tas de choses avec une centaine d’icones.

Très rapidement, vous pourrez vous surprendre à deviner ou faire deviner des concepts qui auraient pu sembler inaccessibles.
Le tout est d’avoir de l’imagination et de trouver la bonne voie pour décrire votre concept.

Chapeau (je devrais dire Sombrero) à toute l’équipe.
Un jeu de Alain Rivollet, Gaëtan Beaujannot,
illustré par Cédric Chevalier, Éric Azagury,
édité par Repos Prod (2013)

LIEN :  http://www.concept-the-game.com/index.php?lang=befr#
http://www.jeuxdenim.be/jeu-Concept

Les raisons d’aimer
• Un OVNI ludique qui ne ressemble à aucun des jeux que vous possédez. J’en suis sûr.
• Compris dès la première seconde.
• Rejouabilité infinie.
• Très créatif en particulier pour les « concepteurs » (ceux qui font deviner les concepts).
• Il donne une envie de jouer incroyable. Il faut voir ce qui se passe au magasin quand on présente Concept.
Tout le monde s’arrête, à l’écoute, et tente de deviner les concepts que l’on présente.

Concept est un jeu intemporel, qui se fiche de la mode, dont vous profiterez longtemps, et que l’on trouvera pour longtemps dans les rayons ludiques.
Bon amusement !
L’équipe de COMALSO

Catégorie : News, Polysémie